Films 2014

Chaque projection sera suivie d’un débat

Jeudi 16 octobre 2014  à 18h30

All the Invisible Children

Réalisation : Mehdi Charef, Emir Kusturica, Spike Lee, Kátia Lund, Ridley Scott & Jordan Scott, Stefano Veneruso, John Woo – 2005
Durée : 129 min.
VO – sous-titres en français et néerlandais
Collection de courts métrages

Synopsis :
Les destins d’enfants issus des quatre coins du monde vus par les plus grands réalisateurs. Sept vies contrariées, sept enfances mal aimées ou maltraitées comme autant de témoignages et de prises de conscience de la part des adultes. Sept petites histoires faisant preuve des violations des droits de l’enfant : enfants recrutés comme soldats, incarcérés dans des centres de détention pour mineurs, victimes de discrimination suite à leur statut VIH, poussés dans la criminalité, sans abris, sans parents, sans protection, mais avec plein de rêves, d’espoirs et de questions…
Un essai cinématographique pour rendre plus visible les enfants oubliés.

Soirée d’ouverture organisée par le consortium du festival.
Un vin d’honneur sera offert après le film.

 

Jeudi 23 octobre 2014  à 18h30

Tall as the Baobab tree

Réalisation : Jeremy Teicher – 2012
Durée : 82 min.
VO en langue Pulaar – sous-titres en français
Aventure/drame

Synopsis :
À l’orée du monde moderne, en Afrique rurale, Coumba trame un plan secret pour aider sa soeur de 11 ans à échapper à un mariage forcé. «Grand comme le baobab» raconte de façon poignante le conflit d’intérêt auquel font face les différents membres d’une famille sénégalaise. Coumba et sa soeur cadette Debo sont les premières à quitter leur village – où les repas sont préparés au feu de bois, l’eau tirée du puits, et où les baobabs dominent le paysage – pour aller à l’école en ville. Lorsque se produit un accident qui menace la survie de la famille, leur père envisage d’imposer à Debo un mariage forcé. Déchirée entre les traditions ancestrales et le rêve d’un avenir meilleur, Coumba imagine un plan secret pour sauver sa soeur du sort qu’on lui impose. Inspiré de faits réels, «Grand comme le baobab» est le premier long métrage de Jérémy Teicher, finaliste du 38e Concours Annuel des Étudiants de l’Académie des Films d’Art et de Science.

Soirée organisée par ECPAT Luxembourg (www.ecpat.lu) et Amnesty International Luxembourg (www.amnesty.lu)

 

Jeudi 30 octobre 2014  à 18h30

Sur le chemin de l’école

Réalisation : Pascal Plisson – 2013
Durée : 77 min.
VO française
Documentaire

Synopsis :
«Sur le chemin de l’école» raconte l’histoire de quatre enfants vivant aux quatre coins du globe partageant la même soif d’apprendre. Jackson, 10 ans, parcourt matin et soir quinze kilomètres au milieu de la savane kényane peuplée d’animaux sauvages. Zahira, 11 ans, habite dans les montagnes escarpées de l’Atlas marocain, et c’est une marche exténuante qui l’attend chaque lundi pour rejoindre son internat. Samuel, 11 ans, vit en Inde et chaque jour, les huit kilomètres qu’il doit accomplir sont une épreuve parce qu’il n’a pas l’usage de ses jambes. C’est sur un cheval que Carlito, 11 ans, traverse les plaines de Patagonie sur plus de vingt-cinq kilomètres. Sur le chemin de l’école nous plonge dans ces quotidiens hors norme, aux côtés de ces enfants dont la volonté mise au service d’un rêve les guide sur un chemin que nous avons tous emprunté, mais jamais de cette façon-là.

The Graduates

Réalisation: Russell Avery – 2014
Durée: 11 min.
VO anglaise – sous-titres français
Documentaire

Synopsis :
Kelsang and his friend Tenzin are both graduating seniors from the Tibetan Children’s Village, commonly known as TCV. As thousands of young Tibetans, they fled from Tibet to India in order to get an appropriate education, in the respect of their culture, religion and language. In their spare time they publish Exile World, a small newspaper that serves as an important voice for young Tibetan writers living in exile. Since 2009, over 125 Tibetans have self-immolated, protesting for freedom in Tibet and the desire of all Tibetans to see the Chinese Communist Party allow the return of the Dalai Lama to Tibet.

Soirée organisée par SOS Villages d’Enfants Monde (www.sosve.lu), Handicap International Luxembourg (www.handicap-international.lu) et Les Amis du Tibet Luxembourg (www.tibet.lu)

 

Jeudi 6 novembre 2014  à 18h30

Girl rising

Réalisation : Richard E. Robbins – 2013
Durée : 102 min.
VO anglaise – sous-titres français
Documentaire

Synopsis :
It has been said, ‘’Educate a girl and she can change the world’’. Although the importance of education for girls is generally acknowledged, girls still lag far behind boys in school enrolment and academic achievement globally. The statistics are shocking: 63 percent of the world’s illiterate youth are female; 66 million school-aged girls are currently not going to school; children born to literate mothers are 50 percent more likely to survive past age 5.
Girl rising is a film about how the power of education can change the life of a young girl – and how it can improve the world. The movie tells the stories of nine girls from different parts of the world who face heart-breaking injustices such as arranged marriages and child slavery. Despite everything, these brave girls face enormous challenges and overcome these obstacles to realize their dreams. They offer hope and inspiration. By getting an education, they are able to break barriers and create change.

Soirée organisée par Kindernothilfe Luxembourg (www.kindernothilfe.lu) et Fondation Follereau Luxembourg (www.ffl.lu)

 

Jeudi 13 novembre 2014  à 18h30

Bekas

Réalisation : Karzan Kader – 2012
Durée : 97 min.
VO – sous-titres français et néerlandais
Drame

Synopsis :
Bekas raconte l’histoire mouvementée de Zana (7 ans) et Dana (10 ans), deux frères ayant perdu leurs parents pendant la première guerre du Golfe. Le jour où ils découvrent Superman dans un cinéma, ils décident de partir aux Etats-Unis – une «ville» qu’ils imaginent pouvoir rejoindre en deux ou trois jours – afin de rencontrer leur super-héros. Ils partent alors avec leur âne, baptisé Michael Jackson, pour un long voyage semé d’embûches. Combinant habilement comédie, récit d’enfance, drame social et road-movie, Bekas offre un tableau intime du conflit kurde en Irak. Tourné avec plein de passion et des non-acteurs, le film évoque la fuite du jeune Karzan Kader âgé de 8 ans du Kurdistan iraquien entreprise en 1991 devant la menaçante offensive de Saddam Hussein.

Soirée organisée par UNICEF-Luxembourg (www.unicef.lu) et SOS Villages d’ Enfants Monde (www.sosve.lu)

 

Jeudi 20 novembre 2014  à 18h30

The art of becoming

Réalisation : Hanne Phlypo, Catherine Vuyesteke
Clind’oeil-Film – 2013
Durée : 60 min.
VO – sous-titres anglais
Documentaire poétique

Synopsis :
The protagonists are three minors from Afghanistan, Syria and Guinea, who hope for a stable future in Europe. Fatah is working hard in Istanbul, hoping to earn enough for his journey to Greece and then Italy. Saleh has been living in Europe for three years but longs for his parents. Mamadou tries to continue his education and keep his job even though he has no papers. Throughout their history, the entire immigration process is laid bare: from the unrealistic expectations in Europe to the specific life in a care-center and the constant struggle to avoid eviction. The film is based on the book «My past is elsewhere» by Catherine Vuylsteke, a touching story of how seven young boys and a girl arrived in Belgium by themselves.

Soirée organisée par Terre des Hommes Luxembourg (www.terredeshommes.lu), Point de contact national du Réseau européen des migrations au Luxembourg (www.emnluxembourg.lu) et la Croix-Rouge luxembourgeoise (www.croix-rouge.lu)