OBJECTIF 1 : Réduire l’extrême pauvreté et la faim

LES FAITS

Selon les dernières estimations de la Banque mondiale, 1,4 milliard de personnes dans les pays en développement   vivaient dans l’extrême pauvreté en 2005.

La récente hausse des prix des denrées alimentaires a eu un impact négatif direct sur les pauvres et devrait pousser beaucoup plus d’individus (quelque 100 millions) dans la   pauvreté absolue.

La proportion d’enfants de moins de cinq ans qui sont dénutris est passée de 33 pour cent en 1996 à 26 pour cent en 2006. Malgré cela, le nombre d’enfants des pays en développement qui souffrent encore d’une insuffisance pondérale dépassait 140 millions en 2006.

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

La cible de l’OMD visant à réduire de moitié, d’ici 2015, le pourcentage de personnes qui vivent avec moins d’un dollar par jour dans les pays en développement demeure atteignable pour le monde dans son ensemble.

Selon de nouvelles estimations publiées par la Banque mondiale en août 2008, le nombre d’habitants du monde en développement vivant dans une pauvreté extrême est peut-être plus élevé qu’on ne l’avait cru. Appliquant le nouveau seuil d’extrême pauvreté – fixé à présent à 1,25 dollar par jour (à parité de pouvoir d’achat) – aux prix de 2005, la Banque conclut qu’il y avait 1,4 milliard de personnes vivant dans l’extrême pauvreté cette année-là.

Source: Fiche d’information OMD 1

SOS Faim et TransFair proposent le Film « Pour le meilleur et pour l’oignon »

Cet article a été publié dans OMD. Ajoutez ce permalien à vos favoris.