OBJECTIF 3 : Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

LES FAITS

Seulement 18 des 113 pays qui ne sont pas parvenus à  la parité des sexes dans les écoles primaires et  secondaires avant la date butoir de 2005, ont des chances  d’atteindre cet objectif d’ici 2015.

Les filles comptent pour 55 pour cent de la population non-scolarisée.

Depuis 2000, le pourcentage de sièges parlementaires  tenus par des femmes n’est passé que de 13,5 à 17,9  pour cent. Les femmes occupent au moins 30 pour cent  des sièges parlementaires dans 20 pays, dont aucun ne se situe toutefois en Asie.

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

Les portes de l’école se sont ouvertes pour les filles dans presque toutes  les régions, car de nombreux pays ont réussi à promouvoir l’éducation des filles dans le cadre d’initiatives destinées à améliorer la scolarisation en général. De 2000 à 2006, le taux de scolarisation des filles dans le cycle primaire a progressé plus rapidement que celui des garçons dans toutes les régions en développement. Deux pays sur trois sont ainsi parvenus à atteindre la parité dans l’enseignement primaire.

Les femmes ont accès à des sources de revenus comme jamais auparavant. Globalement, elles occupent près de 40 % des emplois rémunérés dans les secteurs non agricoles, contre 35 % en 1990. Mais près de deux tiers des femmes du monde en développement détiennent des emplois précaires, qu’elles soient à leur compte ou travailleuses familiales non rémunérées. En Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, ce type de travail représente plus de 80 % des emplois féminins.

En dépit de certaines avancées, la violence envers les femmes continue de faire obstacle à la réalisation des OMD. Étant donné la façon dont les choses progressent à l’heure actuelle, la cible de l’Objectif 3 visant à éliminer les disparités entre les sexes dans l’éducation primaire et secondaire, de préférence avant 2005, et, à tous les niveaux, au plus tard en 2015, est encore loin d’être atteinte.

Source: Fiche d’information OMD 3

Frères des Hommes et Aide à l’Enfance de l’Inde proposent les court-métrages Villa Flores et Shortcut to justice

Cet article a été publié dans OMD. Ajoutez ce permalien à vos favoris.