Objectif 6 : combattre le VIH/SIDA, la malaria et les autres maladies

LES FAITS

Chaque jour, près de 7 500 personnes sont infectées par le VIH et 5 500 meurent du sida. En tout, quelque 33 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2007.

Le nombre de personnes vivant avec le VIH a augmenté : il est passé d’environ 29,5 millions en 2001 à 33 millions  en 2007. La grande majorité des personnes vivant avec le  VIH se trouve en Afrique subsaharienne où, en 2007, près  de 60 % des adultes dans ce cas étaient de sexe féminin.

Le paludisme tue chaque année plus d’un million de personnes, dont 80 pour cent sont des enfants de moins de cinq ans d’Afrique subsaharienne. Il faudrait quelque 250 millions de moustiquaires anti-  paludisme imprégnées d’insecticide pour atteindre une couverture de 80 pour cent en Afrique subsaharienne.

À ce jour, les fonds promis ne permettront d’en acheter que 100 millions, soit moins de la moitié de la quantité requise.

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

La plupart des pays ont du mal à atteindre les cibles de l’Objectif 6, qui prévoient un accès universel au traitement du VIH/sida d’ici 2010, mais aussi d’avoir arrêté et commencé à inverser la progression du VIH/sida d’ici 2015. On estime que le nombre de personnes nouvellement contaminées est passé de 3 millions en 2001 à 2,7 millions en 2007.

L’accès aux thérapies antirétrovirales a augmenté de 42 pour cent en 2007. Fin 2007, le nombre de personnes recevant un traitement pour le sida dans les pays en développement atteignait 3 millions ; mais cela ne représente qu’une fraction des quelque 9,7 millions de personnes qui en avaient besoin.

La prévention a un rapport coût-effcacité 28 fois supérieur au traitement. Un ensemble de mesures de prévention du VIH permettrait d’éviter 29 des 45 millions de nouvelles infections (63 %) prévues entre 2002 et 2010.

L’accessibilité des médicaments essentiels joue un rôle crucial dans la prévention et le traitement des maladies infectieuses, surtout pour les maladies tropicales négligées, qui continuent d’affliger un milliard d’individus parmi les plus pauvres du monde et dont les séquelles entraînent une perpétuation de la pauvreté. Dans la mesure où ces médicaments restent largement inabordables pour la plupart des habitants des pays en développement, les OMD ayant trait à la santé ne pourront être atteints.

Source: Fiche d’information OMD 6

CRI Vivi Hommel et Pharmaciens Sans Frontières proposent le film Memory books

Cet article a été publié dans OMD. Ajoutez ce permalien à vos favoris.