Le Festival

Le thème du festival change à chaque édition. Ainsi en 2010 le Festival Cinéma du Sud portait sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement, tandis qu’en 2011 la question « Croissance – exploit ou exploitation » guidait la programmation du festival. En 2012, suite aux commentaires des spectateurs de l’année précédente, le festival a abordé le thème des droits humains sous le titre « All Right(s) ?! Les droits à l’affiche ». Pour l’édition 2013, les organisateurs ont choisi de monter des portraits de gens qui s’engagent au niveau local pour l’éradication de la pauvreté et l’élimination des injustices et des inégalités « Actors of change: construisons le monde de demain! ». 2014 était une année particulière pour les ONG organisateurs du Festival « Cinéma du Sud », étant déclarée « Année Internationale de l’Agriculture familiale » par les Nations Unies et fêtant en même temps le « 25e Anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Enfant ». Voilà pourquoi 2 mini-éditions du festival étaient organisées: « Agriculture familiale. Qui va nourrir le monde de demain? » et « (In)visible Children’s Rights. Les droits de l’enfant à l’écran ». En 2015, Année Européenne pour le Développement, le Cinéma du Sud a abordé les objectifs durables pour le développement sous le slogan « The World in our Hands. Dessinons notre avenir ensemble! ». 2016 était l’Année internationale de la Compréhension mondiale (International Year of Global Understanding) que le Cinéma du Sud a abordé sous le titre « Act Now! Global verstoen, Lokal agéieren ». En 2017, le Cinéma du Sud s’est décentralisé et est allé à la rencontre du local! En reprenant le thème de l’édition précédente mais en lui donnant un nouveau souffle « Act Now Reloaded! Global verstoen, Lokal agéieren », le Cinéma du Sud aborde le développement durable à travers les thèmes de la consommation, de la paix, de l’emploi, de l’éducation, du genre, de la biodiversité, de l’eau, de l’inégalité, de la faim et du changement climatique.

Nouveauté en 2018: le Cinéma du Sud se transforme en afterwork. Nous avons choisi le thème des Semaines EDD « Connecting Lives – Zwou Wochen nohalteg (er)liewen ». Ce sujet aborde la transition en cours: adapter son mode de vie à un monde en pleine transformation où les ressources sont limitées? Comment agir de manière responsable dans un monde où les vies sont interdépendantes ici et ailleurs? A l’affiche, un documentaire de Céline Baril interrogeant les défis du vivre-ensemble.

 

Publicités